player_pianoblog

"You are the ONLY person to visit this page. No one else will ever come here"

samedi, mai 29, 2004

Fantômas

hier soir à l'Elysee-Montmartre.
Peu de surprises (ultra-carrés, son merveilleux, présence scénique terrassante de Mike Patton, qui joue le chef d'orchestre teigneux et gronde Dave Lombardo parce qu'il oublie un coup de cymbale symbole) puisque le groupe enroule parfaitement ensemble des bouts de Fantomas I, Director's Cut et Delirium Cordia. Mais sur scène, les compositions alambiquées et anti-orgasmiques de Patton deviennent métaphysiques. Elles font imploser le concert rock. Elles branlent exactement comme il faut et elles enlevent leurs mains juste au moment où il ne faut pas (c'est à dire quand il faut). Après vingt minutes d'alternance furie/calme et de contrastes hallucinants (sauf qu'il y a quand même les bandes de Delirium... qui tournent derrière, seul mauvais point), tout le monde quitte la scène, un instant, et Buzz (qui passent son temps chez le coiffeur, je le jure) et Trevor Dunn reviennent, engagent un drone Branca-esque, très linéaire, la mise en scène est parfaite, et je me dis, faire ça devant 2000 personnes, avoir 2000 personnes perchées à ses coups de hanche, à ses crise ce cyclothymie, c'est très grand. J'ai vu hier soir le meilleur concert de musique expérimentale (tout le monde était là, AMM, Yamatsuka Eye, Varèse, Immortal, Ennio Morricone) depuis une eternité.
Ah oui, j'ai vu Keiji Haino assis par terre dans l'entrée de l'Elysée-Montmartre, c'est pas rien.

1 commentaires:

À 2:54 PM , Anonymous jim a dit...

pas rien en effet... un peu comme se retrouver aux urinoirs entre Mika et Ilpo, sans savoir comment les saluer autrement que par un timide mouvement de tête.

 

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil