player_pianoblog

"You are the ONLY person to visit this page. No one else will ever come here"

dimanche, novembre 13, 2005

if only i had the nerves


Msrs

Tomonori Hayashibe

&

D. F. Wallace



standing in line

unrelenting commitment to what might be best described as synaptic verisimilitude

neural-based

re-create the jagged contours of "real life" via Möbius-strip shapes elastic enough to accommodate vertiginous digressions and multiple points of view but that, in reality, whatever that means, bears little resemblance to realism as traditionally depicted

the fundamental and mighty authority of skill

both feeling unrestrained urges to show off, constantly

sans les mains

they are, theoretically, my two favorite contemporary artists.

am i making too much of them?

i shall get back to that later (i should be, constantly).

currently enjoying far more trivial pleasure with paul mccartney & wings in a wildlife scenery

and am lengthily falling in love with smash but i'm so relentlessly and shamefully jealous i hate to admit it

4 commentaires:

À 10:43 PM , Anonymous Anonyme a dit...

eheh c'est vrai qu'on y reviens au smash... jaloux ? parcequ'il est français ? j'ai lu une interview : monsieur s'est fait aider par marc collin, oizo, avril, mike ladd... bon. perso le jackson ne me fais pas peur, même si je ne cours pas dans la même catégorie, ça reste de la musique de garçon tout ça, on passe plus de temps à essayer de repérer les astuces de mix, les bidouilles de samples, dissequer les effets, bref apprécier comme des gamins qui regardent la mobylette du voisin avec son nouveau pot polini et sa cartouche ninja.
... a en parler autant je dois finalement être un peu jaloux moi aussi. putain l'autre un contrat barclay/warp faut le faire ... boah active c'est pas mal vu tous les concerts que vous faites bande de veinards !

matthieu

 
À 12:43 AM , Blogger lowfi.feli. a dit...

en mangeant des chataignes at 1 am:
dfw is great!

 
À 12:29 PM , Blogger odot a dit...

plus le temps avance, plus je suis persuadé que "smash" n'est pas que fabuleusement bien réalisé. c'est un disque incroyable d'onirisme, de grandeur mélodique, un disque fabuleux tout court. dont l'effet ne va pas en s'amenuisant, mais en grandissant dans le temps. c'est surtout ça qui me rend jaloux.

 
À 12:30 PM , Blogger odot a dit...

to feli-

tu as essayé ben marcus? "notable american women" est de loin la "chose" (c'est de sa faute) la plus dévastatrice lue depuis longtemps.

 

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil