player_pianoblog

"You are the ONLY person to visit this page. No one else will ever come here"

dimanche, février 05, 2006

this here giraffe was never caught complaining


the sun goes down

vs.

the sun goes over me***


(c'est un enième message d'amour aux lips parce que j'ai encore regardé fearless freaks et, qu'encore une fois, je n'en ai jamais trouvé d'aussi

**inspirants**

presque, je dirais, wayne coyne* est une personne à modéliser**, c'est mieux que le café

sur transmissions from the satellite heart il y a tellement de détails minuscules, à droite, à gauche, au milieu, qui me font des trucs pas possible c'est plus qu'un disque c'est un manifeste de bruit un brouillon fabuleux et tout ça bien avant que je commence à me poser des questions sur le bruit et les radios)

et ici je devrais m'arrêter, car c'est extatique et un peu idiot. tout ça pour dire, je vais peut être rencontrer ces gens en vrai dans pas très longtemps et je parle peut-être mieux des mes années juvéniles que d'arno schmidt parce qu'arno schmidt, finalement, je n'y comprends pas grand chose et pourtant, je lutte, j'y passe des heures et des heures, et quand j'y comprends un truc j'ai envie de monter sur un podium***

*wayne coyne n'est pas le seul mon dieu avez-vous vu comment steve drozd est une personne incroyable? j'adore comment il porte son masque de junkie
**
toute sa vie est un truc à recopier
***"dis, les astronomes ont laissé filtrer que cette fois, quand nos USA apparaîtront à nouveau, et qu'une tâche rouge clair, si ce n'est blanche, deviendra visible dans la région du Kansas: c'est que la lave de surface des produits des bombes à hydrogène aurait "ouvert" un foyer de magma de ptite dimension" (from On a marché sur la lande, p.19)

et je vous rappelle que



3 commentaires:

À 2:18 PM , Anonymous Guillaume a dit...

en passant par hasard (?-!)
pour arno schmidt la lecture chronologique de ses livres est a mon souvenir assez interessante sinon necessaire.
je me rappele aussi que la biographie-style-histoire(contexte) presente dans l'edition francaise de Tina ou l’immortalité etait plutot reussie...

 
À 6:13 PM , Blogger odot a dit...

chez tristram? je suis très curieux de tout ce que schmidt a fait avant les tapuscrits...

 
À 11:12 AM , Anonymous Guillaume a dit...

Oui c'est ca (le titre exact est 'Tina ou de l'immortalite' chez Tristram, early work donc tres different de vaches en demi-deuil mais son humour noir est bien la; la bio est signee par son traducteur Claude Riehl. Personnellement j'aime beaucoup le style de la periode Brand's haide [chez Christian Bourgois je crois][ce qui fait le tour de mes lectures d'arno schmidt])

 

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil